La Savoie, une longue histoire...  

cartesavoie annecy2feteannexionchambery

 

Soumise par les Romains, la Savoie fait partie du Royaume des Burgondes, de l'Empire de Charlemagne, du Royaume de Bourgogne-Provence (888) puis du Saint Empire Romain Germanique (1032). 

 

Au 12e s., des batailles incessantes entre les seigneurs et la grande misère du peuple ruinent le pays, jusqu'à ce qu'une famille seigneuriale, plus puissante que les autres, impose sa volonté par la force. C'est la famille des comtes de Maurienne, dont les descendants deviennent comtes puis ducs de Savoie, rois de Sardaigne puis rois d'Italie au 19ème siècle. A partir du 13e siècle, les descendants d'Humbert aux Blanches Mains (premier comte de Maurienne vers l'an 1000) développent leur puissance à partir du Chablais, visant à reconstituer l'ancien Royaume de Bourgogne. 

Du 13e au 16e siècle, différents personnages illustres marquent l'histoire de la Maison de Savoie : Amédée VI (1343-1383), dit "le Comte vert", qui soutient le Roi de France pendant la Guerre de Cent ans, Amédée VII (1383-1391), dit "le Comte rouge", qui parvient à réunir Nice et la Savoie, Amédée VIII (1391-1451), dit "le Duc-pape", qui est proclamé duc de Savoie en 1416. Il deviendra pape sous le nom de Félix V. 

Avec l'avènement de Henri IV en France et la paix de Vervins en 1598 entre la France et la Savoie, Charles Emmanuel, prince de Savoie, perd le pays de Gex, la Bresse et le Bugey et acquiert en 1601 le Marquisat de Saluces. Par ce traité, le Piémont devient la plus importante partie du Duché de Savoie et les ducs s'installent alors sur cette terre qui deviendra beaucoup plus tard l'Italie. 

A la fin du 18e siècle, alors que Victor Amédée VIII, installé dans sa capitale de Turin, s'allie avec d'autres rois contre la Révolution Française, des Savoyards émigrés à Paris entrent dans Chambéry avec le Général Montesquiou et les troupes révolutionnaires françaises pour y proclamer la République en 1792, sans tirer un seul coup de feu, ni verser une seule goutte de sang. La Savoie devient le 84e département français, sous le nom de Département du Mont-Blanc. La Savoie demeure française de 1792 à 1815, jusqu'à ce que le Traité de Vienne rende la Savoie à Victor Emmanuel 1er, roi de Sardaigne (région intégrée au royaume en 1718 en échange de la Sicile). 

En 1852, Napoléon III devient empereur des Français. Pour les Savoyards, le retour à la France devient une nécessité, d'autant que la politique menée par la Maison de Savoie en faveur de l'Unité Italienne ne les séduit guère. La Savoie devient française en 1860, suite au Plébiscite (vote) du 22 avril (par lequel les Savoyards choisissent donc leur nation) et à la signature du Traité de Turin.

Dès lors, l'histoire de la province se mêle intimement à celle de la France ...